Naturisme : franchir le cap lorsqu’on est timide

Naturisme : franchir le cap lorsqu’on est timide

Vous avez décidé d’essayer la pratique du naturisme. Si en théorie, il n’est pas compliqué de tomber les vêtements, il n’est pas rare de voir la timidité prendre le dessus. Voici quelques conseils pour vous aider à franchir le cap

La nudité sans jugement

Le naturisme est une philosophie de vie, alliant respect, bienveillance, osmose avec la nature… Les aficionados sont formels, le premier pas est une affaire de quelques minutes. C’est la liberté qui prime avant tout, et la gêne laissera place à une liberté salvatrice en moins temps qu’il ne faut pour le dire. Si le naturisme intègre pleinement des valeurs d’authenticité, de partage et respect, il est parfois peu aisé de faire fi de sa timidité lorsqu’on a reçu une éducation parfois restrictive, ou le tabou a toute sa place. La société actuelle et les médias contribuent largement à leurs niveaux à véhiculer les complexes et autres carcans étouffants. Le plus simple : écoutez-vous et allez à votre rythme ! Si vous avez l’idée du naturisme en tête, cela signifie que vous avez déjà parcouru un grand chemin.

Quelques étapes à suivre

Vos craintes sont compréhensibles, après des années de textile, c’est un grand changement. En procédant par étape, vous allez voir que tout se passera de manière naturelle. Tout d’abord, commencez par vous promener nu chez vous, pour vous habituer à cette sensation si particulière. Avant de vous lancer dans une semaine de vacances, faites vos premiers pas sur une plage naturiste. L’idéal : une grande étendue comme l’Atlantique où vous ne serez pas gêné par la proximité. Commencez par vous installer sur votre serviette, au bout d’un certain temps, vous serez tenté d’aller vous baigner, vous aurez alors la joie de découvrir la sensation du skinny dipping. Vous pourrez ensuite passer vos prochaines vacances dans un centre naturiste. N’hésitez pas à signaler votre statut de « débutant », vous aurez alors de précieux conseils.

Crédit photo : alobos Life

Voter pour cet article: 
0
No votes yet
1029 vues

Commentaires

merci pour ces précieux conseils qui m'aideront, j'en suis certaine à franchir en douceur un cap qui me permettra de passer à un autre mode de vacances et qui sait, à un autre mode de vie. J'ai 45 ans et je suis fatiguée d'être prisonnière de mon corps et du regard que pose la société sur le corps des femmes généralement.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Soumis par le ven, 01/04/2016 - 17:53